Enfance et éducation des princes et princesses dans l’Espagne des Temps Modernes (XVe-XVIIe siècles)

À la Bibliothèque municipale de Lyon, 30 boulevard Vivier-Merle, 69431 Lyon Cedex 03.

  • Jean-Pierre Dedieu, professeur d’histoire, directeur de recherches CNRS : « Ce qu’on attend d’un prince espagnol »

On attend du prince qu’il se prépare à assumer la fonction royale. Autrement dit, il doit se préparer à l’exercice du pouvoir souverain absolu, que ne limite aucune loi terrestre, que seules contiendront ses qualités morales. Il doit également se préparer à être un chef de bande, capable d’agglutiner autour de lui les chefs des principales familles de ses nombreux royaumes. Il doit enfin se préparer, s’il ne succède pas, à se mettre humblement au service de son ainé, le nouveau roi. Le tout dans un contexte marqué par l’incertitude que fait planer la mort sur les destins individuels.

  • Cécile Codet, doctorante en études hispaniques : « Du miroir de princesse à la somme de patience : l’éducation d’Isabelle de Castille (1470-1498) »

L’infante Isabelle de Castille (1470-1498), fille d’Isabelle la Catholique, fut élevée entre humanisme et morale chrétienne. Fille aînée des Rois Catholiques, elle fut la destinataire de nombreux ouvrages, destinés notamment à son éducation. Allant des règles de la cour aux traités de consolation, ceux-ci permettent de suivre le destin tragique de la princesse.

  • Mouniati Monana-Abdou Chakour, professeure d’histoire-géographie : « Une majesté en construction : l’éducation de Baltasar Carlos, héritier de la monarchie espagnole (1629-1646) »

Baltasar Carlos a porté le titre de prince des Asturies pendant 16 ans. Son manque de gouvernement, dû à sa mort tragique à l’âge de 16 ans à Saragosse, a fait que les historiens se sont peu intéressés à ce personnage. Cependant, en raison de sa qualité d’héritier de la monarchie hispanique, il est un personnage central des années 1620-1640 dont l’existence entre en relation avec le contexte politique, culturel et social de ces deux décennies. Notre communication s’intéressera à un processus bien singulier de la vie d’un prince héritier : son éducation.