L’enfant, de la réalité à l’idéal : éducation et représentation à la Renaissance

À la Bibliothèque municipale de Lyon, 30 boulevard Vivier-Merle, 69431 Lyon Cedex 03.

Dès la Renaissance, l’image et le texte faisaient partie de l’attirail de pédagogues renommés comme G. Dominici ou J. L. Vives. Nous chercherons donc à savoir comment ces outils ont été utilisés pour éduquer des enfants et leur inculquer, notamment, les vertus chrétiennes

  • Cécile Codet, doctorante en études hispaniques : « L’éducation d’une princesse anglaise »

Pour éduquer Marie Tudor, la fille qu’elle eut avec Henry VIII, Catherine d’Aragon fit appel à l’humaniste Juan Luis Vives. Quelle éducation recevait une princesse au début du XVIe siècle ? Entre rigueur morale et transmission des savoirs, Juan Luis Vives apporte une réponse originale.

  • Fabien Lacouture, doctorant en histoire : « L’exemplarité des enfants saints »

L’abbé dominicain Giovanni Dominici, dans sa Regola del Governo del Cura Familiare, met en place une éducation des enfants à travers les images saintes. Entre la Présentation de la Vierge au Temple, l’absence de toute représentation de l’enfance de Jésus ou encore le motif de Tobie et l’ange, nous étudierons quelques cas d’enfances saintes et les messages qu’ils étaient censés transmettre aux jeunes spectateurs.