Le stoïcisme aujourd’hui : présences et pertinence

À la Bibliothèque municipale de Lyon, 30 boulevard Vivier-Merle, 69431 Lyon Cedex 03.

  • Jordi Pià, Maître de conférences en latin : « Puiser dans le stoïcisme un modèle de spiritualité libre ? »

A l’heure où les philosophes et les théologiens en Occident s’interrogent sur les tensions entre religions monothéistes et liberté humaine, le stoïcisme peut, à notre sens, offrir un modèle de spiritualité libre. Pour cela nous partirons d’une citation de Marguerite Yourcenar qui écrit: « Ce 2e siècle m’intéresse parce qu’il fut, pour un temps fort long, celui des derniers hommes libres. En ce qui nous concerne, nous sommes peut-être déjà fort loin de ce temps-là ».

Les Stoïciens s’efforcent d’acquérir l’autonomie morale à travers l’ascèse morale qui libèrera l’homme de ses passions. Pourtant, aspect négligé par les Antiquisants, ces exercices spirituels qui nous mettent en rapport avec le divin – le dieu cosmique et notre âme – peuvent revêtir une dimension religieuse lorsque, par exemple, Sénèque, Épictète ou Marc Aurèle recourent au genre de l’hymne ou de la prière.

Partant des réflexions personnelles de M. Yourcenar sur le stoïcisme dans les Mémoires d’Hadrien, nous nous demanderons alors dans quelle mesure ce modèle de piété peut nous aider à fonder une spiritualité moderne, garante de la liberté humaine.

  • Maël Goarzin, doctorant en philosophie : « Les présences du stoïcisme aujourd’hui »

Peu de personnes aujourd’hui se revendiquent « stoïciens », et pourtant la philosophie stoïcienne est présente dans de nombreux milieux, que ce soit en psychologie, dans les théories du développement personnel, ou encore dans la culture populaire. Quel est ce stoïcisme présent à l’heure actuelle dans le langage courant, au cinéma, ou dans les magazines de psychologie ? Cette intervention tentera ainsi de faire le point sur un certain nombre d’usages du stoïcisme, et sur l’existence d’une sorte de sagesse universelle dont le stoïcisme serait l’expression la plus courante aujourd’hui dans le monde occidental.

  • Konstantin Büchler, diplômé en philosophie : « Pourquoi se poser la question de la pertinence du stoïcisme pour aujourd’hui ? »

L’école stoïcienne a exercé son attrait bien après Marc-Aurèle, son dernier représentant. Aujourd’hui, un nombre important d’intellectuels, dont par exemple ceux qui constituent le collectif Stoicism today, revendiquent leur adhésion à l’éthique stoïcienne ou, du moins, à une partie de cette dernière. Mais pourquoi chercher à montrer la pertinence d’une pensée antique, alors que tant d’options philosophiques sont de nos jours disponibles ? Et pourquoi le stoïcisme en particulier ? N’est-il pas naïf, voir irresponsable, de se réapproprier un système de pensée plutôt que de favoriser l’éclectisme, marque du pluralisme de nos sociétés ?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *