Femmes, conflits et droit

À la Bibliothèque municipale de Lyon, 30 boulevard Vivier-Merle, 69431 Lyon Cedex 03.

  • Lydie Thollot, doctorante en sciences politiques : « Les femmes : nouvel enjeux stratégiques des conflits armés contemporains. Exemple du Kosovo 1998 – 1999 »

Depuis plusieurs années, les guerres ont changé de visage et leurs conséquences ne sont plus les mêmes. La guerre régulière a laissé place aux conflits armés irréguliers. Les populations civiles ne sont plus des dommages collatéraux situés à l’arrière, mais constituent des cibles de premiers choix.

Protagonistes des conflits malgré elles, les femmes deviennent des cibles, parfois privilégiées, considérées non plus comme des butins de guerre, mais comme des enjeux – opportunités – stratégiques. La « Femme » revête une représentation spécifique qui nourrit les velléités des ennemis. C’est une cible fortement symbolique qui entraîne à en faire des victimes particulières. Tout ceci rend la question de la reconstruction post-conflit très difficile : la fracture sociale est douloureuse à penser.

A travers l’exemple du Kosovo, nous chercherons à traduire une réalité politique qui fait échos à de nombreux cas similaires sur la scène internationale. Cette situation de fait est une réalité avec laquelle les sociétés touchées doivent apprendre à se reconstruire.

  • Elena Grujicic, doctorante en sciences politiques : « Les droits de la femme en période de conflit armé »

En temps de guerre, les femmes représentent environ 80% des pertes en vies humaines. De plus, 80% des réfugiés et des personnes déplacées dans leur propre pays, pendant un conflit armé, sont des femmes et des enfants. Aussi, les femmes ne sont plus uniquement des dommages collatéraux, mais elles constituent également des « victimes privilégiées de violations spécifiques et graves du droit international humanitaire », comme le viol, prostitution forcée, exploitation sexuelle, fécondation forcée… La résolution 1325 sur les femmes, la paix et la sécurité adoptée en 2000 préconise une participation égale des femmes aux questions de paix et de sécurité. Elle démontre un intérêt du Conseil de sécurité des Nations Unies concernant la problématique des femmes et de leur situation pendant le conflit, et post conflit. Parallèlement, le Droit International des Droits de l´Homme, le Droit International Humanitaire, et la jurisprudence internationale se sont successivement prononcés sur la question. Il s’agira pour nous de faire le point sur la thématique : « Femme et Conflit » au regard de l’arsenal juridique international, et de son adaptation aux situations de fait.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *